Chien, une proposition de Manon Haize

Manon Cezaro, Neïla Czermak Ichti, Bertrand Dezoteux, Dominique Figarella, Jochen Gerner, Tiziana La Melia, Marie Losier, Mathias Mary, Dasha Shishkin, Liv Schulman, Arslane Smirnov, Guillaume Pinard, Tere Recarens, Roland Topor et Valentin Verron.

12 juillet - 31 août 2022


Sur une proposition de Manon Haize, la galerie Anne Barrault est heureuse de présenter CHIEN, une exposition collective comme une grande déclaration d’amour à nos amis poilus, qui vivent parmi nous, complices de l’évolution humaine.

« Le chien a créé l’homme pour qu’il gagne la guerre de l’évolution à sa place. Il a inventé la culture pour que la nature se transcende et qu’elle le protège en retour. »2

À la lecture des livres passionnants de Mark Alizart, (Chien3), de Donna Haraway, (Manifeste des espèces compagnes4), mais aussi celui de Yona Friedman (Vous avez un chien ; c’est lui qui vous a choisi(e)5), au souvenir du roman culte de John Fante (Mon chien stupide6), ou encore à la découverte du film expérimental de Laurie Anderson (Heart of A Dog7) a germé l’idée d’une exposition dédiée à la créature la plus prodigieuse et réjouissante qui soit, le chien !

Aujourd’hui la société s’interroge sur sa relation au monde animal et à son lien à la nature grâce à une nouvelle génération de penseurs, au croisement de la philosophie et de l’anthropologie, qui repensent notre rapport au vivant.

Selon Mark Alizart, le chien « (…) a fait naître l’homme à lui-même. Il a fait membrane de son corps contre le monde extérieur. » ou qui selon Donna Haraway serait un magicien qui soignerait tous les maux de la Terre et qui mentionne dans son ouvrage8 « à l’exception de quelques new-yorkais cynophobes obsédés par les crottes de chien laissées sur les trottoirs, le fait d’avoir un chien réduit la tension artérielle et augmente les chances de survivre à l’enfance, à une intervention chirurgicale et au divorce. »

À travers une sélection d’oeuvres existantes ou inédites de 15 artistes, nous les découvrirons mélancoliques, drôles, héroïques, flippants, baveux, mignons, s’interrogeant sur le sens de la vie, pris en flagrant délit d’une action embarrassante et qui nieront leur surprise, insatiables, ivres d’élan vital et joyeux.

 

1, 2 et 3. Mark Alizart, Chien, éditions PUF, 2018

4 et 8. Donna Haraway, Manifeste des espèces compagnes, éditions Climats – Essais, 2019

5. Yona Friedman & Balkis Berger-Dobermann, Vous avez un chien ; c’est lui qui vous a choisi(e), éditions de l’Éclat, 2004

6. John Fante, Mon chien stupide, éditions Christian Bourgois, 1987

7. Laurie Anderson, Heart of A Dog, documentaire, 1h 15min, 2015

 


Tiziana La Melia
Memory Soups Furry Breast Bomboniere, 2015-2018
grass, mussels, resin, pigment, burrs, hand dyed tissue paper, dog bed


Dasha Shishkin
romantic victimhood, 2019
sanguine, acrylic on cloth
115 x 122 cm

Mathias Mary
Chiens de faïence, 2019
film HD couleur 28 minutes


Valentin Verron
Salukis, chiens qui m’émeuvent, 2021
série Doggos
aquarelle, feutre et crayon à papier sur papier 80g
25 x 17,6 cm

Dominique Figarella
sans titre, 2008
digigraphie, acrylique et crayon sur aluminium
150 x 150 x 1,5 cm