les amis durent

Neïla Czermak Ichti, Ibrahim Meïté Sikely, Luna Petit, Lassana Sarre, Flo*Souad Benaddi

3 septembre - 8 octobre 2022


Dans l’exposition qui prend pour titre « les amis durent »*, nous allons découvrir une famille de cinq artistes.
Cinq jeunes artistes qui se respectent, s’écoutent, et se regardent. C’est une toute jeune famille, ils n’ont pas encore 30 ans.

Autour de Neïla Czermak Ichti, qui a présenté sa première exposition personnelle l’année dernière à la galerie, Ibrahim Meïté Sikely présentera des peintures récentes qui viennent clôturer ses 5 années passées à la Villa Arson. Il en sera de même pour Lassana Sarre.
Tous les deux étaient dans le même atelier, Lassana a peint Ibrahim, et Ibrahim a peint Lassana.

Lors de l’exposition, le visiteur pourra découvrir un tableau d’Ibrahim Meïté Sikely emblématique de leur union. Cette œuvre représente les deux amis portant des maillots de foot et tentant de combattre des monstres. Il suffit de lire le texte inscrit sur la toile pour comprendre les humiliations auxquels ils ont dû faire face : « If only I could forget what these suckers told my friends and me ». « Si seulement je pouvais oublier ce que ces idiots ont dit à mes amis et à moi  »

Ils ont été à la fois le guide et l’élève de l’un et de l’autre. Ils ne cessent d’échanger pour tenter d’avancer, tenter de s’élever ensemble.
Mais nous pourrions dire que cette façon d’être est ce qui réunie ces cinq artistes. Elles et ils tissent une conversation singulière à travers leurs œuvres.

Flo*Souad Benaddi a rencontré Neïla Czermak Ichti au lycée. Après le bac, il est allé étudier la villa Arson.

C’est à Nice qu’il a rencontré Ibrahim et Lassana, c’est lui aussi qu’il leur a montré les dessins de Neïla.
Flo*Souad Benaddi exposera des habits de cueillette, ceux-là mêmes qu’ils offrent à ses amis. Il les a réalisé dans le but de créer son propre système de récolte sauvage, respectueux des plantes. Chaque vêtement qu’il fabrique, est inspiré par la personne qui va le porter.

Luna Petit étudie à Lacambre à Bruxelles. Elle est l’amie de Neïla depuis le collège. Elles ont étudié ensemble à Paris, jusqu’à la prépa à Fontenay-sous-bois.
Pour l’exposition, Luna Petit présentera des t-shirt qu’elle aussi destine à ses amis. Ces vêtements sur lesquels elle peint les portraits de ses amis « portent le bonheur ». Ils viennent embellir et protéger l’ami qui l’arbore.

C’est Neïla Czermak Ichti, qui est à l’origine de ce projet. Ses amis sont tous venus voir sa première exposition l’année dernière à la galerie. Ils sont tous repartis sourire aux lèvres et heureux d’avoir découvert les œuvres de leur amie.

Aujourd’hui elles et ils seront tous réunis pour cette nouvelle exposition, Neïla y présentera de nouvelles peintures.

Cette amitié dure.
Elle se tient fièrement et tendrement face à nous.

*Les amis durent, c’est le titre d’une œuvre de Richard Nonas, une enfilade de pierres, installée en 2012 dans le parc de Lizières, un lieu créé par Ramuntcho Matta, en Picardie.
En 1978, à la mort de Gordon Matta-Clark, Richard appelle Ramuntcho pour lui dire: « Tu as perdu ton frère.
C’est moi maintenant ton frère, je t’attends à New York ».

Neïla Czermak Ichti
Sans titre , 2020
peinture fluo acrylique sur papier
60 x 42 cm

 

Ibrahim Meïté Sikely
If only I could forget what these suckers told my friends and me, 2022
(réalisation en cours)
110cm x 110cm
huile sur toile


Lassana Sarre
Les Gipsons, 2022
peinture acrylique sur toile
160 x 130 cm